86 Rue Baron Leroy 75012 Paris
0143201162

INSOLITE

Histoire insolite de Bercy

Tranchée-abris « de circonstance » à Bercy

Au milieu des voies de Bercy, là où les bulldozers municipaux viendront bientôt tout démolir pour édifier des tours, il était urgent de recenser ce petit patrimoine oublié, témoignage précieux d’une histoire pas si lointaine.

C’est Gilles Thomas qui nous servira de guide et puisque nous avons la chance de bénéficier de son savoir, je lui cède bien volontiers la plume.

***
Le 11 septembre 1939, la Direction de la Défense Passive (dépendant du ministère de la Défense nationale et de la guerre), rédigea une nième notice provisoire sur « les procédés dxécution d’abris de circonstance dans les agglomérations urbaines », en particulier pour l’aménagement de tranchées-abris, également dites « de circonstance ».
Les tranchées ou autres abris qui sont dits de circonstance, sont dénommés ainsi car réalisés en temps de guerre, ce qui permet de les distinguer nominativement parlant des abris permanents, car les matériaux utilisés pouvaient être différents… mais également les mêmes, et les procédés éventuellement plus sommaires !
Notons qu’en janvier 1939 il y avait déjà 23 km de tranchées-abris dans Paris et plus de 73 km dans l’ancien département de la Seine (hors capitale), pouvant héberger près de 300 000 personnes. En septembre 1940, le développement linéaire était passé à 32 km (dont 16 km au niveau des anciennes fortifications et plus de 13,5 km dans les parcs et jardins) et 85 km en banlieue.
Elles ne devaient bien évidemment pas se trouver dans la zone d’éboulement des habitations se trouvant à proximité, tout en étant proches des locaux occupés normalement par les personnes appelées à s’y réfugier en cas d’alerte. Celle-ci est aujourd’hui bien cachée car, bien que ses deux trémies d’accès pouvaient la rendre visible vue des cieux éthérés et néanmoins électroniques de Google, elles se situent aujourd’hui sous une couverture de frondaison d’arbres.